Auvézère Avenir continue son action

En juillet 2019 l’association Auvézère-Avenir a été alertée sur un projet d’élevage de 640 veaux de boucherie sur la commune de Saint-Mesmin.

La future ferme dominerait les gorges de l’Auvézère, aménagées à grands frais pour les compétitions de canoë-kayak et le tourisme vert et se situerait quatre km en amont du point de captage du Pervendoux, qui alimente en eau potable la cité de Clairvivre et la commune de Salagnac.

Devant les risques certains de pollution de la rivière engendrés par ce projet, Auvézèrè-Avenir a engagé deux recours gracieux en annulation du permis de construire : le premier a été rejeté tacitement par le maire de Saint-Mesmin et la préfecture, destinataire du second recours, a répondu qu’elle n’était pas concernée puisque ce projet d’implantation ne nécessitait pas son autorisation.

C’est pourquoi Auvézère-Avenir, réunie en assemblée générale extraordinaire le vendredi 21 février, a décidé à l’unanimité (26 adhérents présents et 6 représentés) de porter l’affaire devant le Tribunal administratif de Bordeaux. Ce qui a été fait le 23 février.