Avez-vous pensez à vous inscrire au smd3 pour avoir une carte pour les poubelles noires et l’accès à la déchetterie ?

Passe vaccinal valide : quels changements à partir du 15 février ?

Publié le 01 février 2022 - Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

À partir du 15 février 2022, pour conserver un passe vaccinal valide, le délai pour effectuer sa dose de rappel passe à 4 mois maximum au lieu de 7 mois.

La validité du certificat de rétablissement (test positif au Covid) est portée à 4 mois au lieu de 6 mois. Service-Public.fr fait le point sur ces nouvelles règles qui s’appliquent aux personnes âgées de plus de 18 ans et 1 mois.

Passe vaccinal valide : dans quel délai faut-il effectuer sa dose de rappel ?

À partir du 15 février 2022, pour les personnes de plus de 18 ans et 1 mois, la dose de rappel devra être réalisée dans un délai de 4 mois maximum après la fin du schéma vaccinal initial (3 mois pour l’éligibilité au rappel plus 1 mois de délai supplémentaire pour réaliser son rappel).

Cette mesure s’applique uniquement aux personnes de plus de 18 ans et 1 mois. En effet, les mineurs âgés de 16 et 17 ans n’ont pas l’obligation de faire leur rappel pour conserver leur passe vaccinal valide. Les adolescents de 12 à 15 ans ne sont pas soumis au passe vaccinal. Dans le cadre du « passe sanitaire » auquel ils sont soumis, ils n’ont pas l’obligation de réaliser leur dose de rappel, même si la campagne de rappel leur est ouverte depuis le 24 janvier 2022 .

Exemples selon les différentes situations :

  • Si j’ai reçu 2 doses de vaccin (AstraZeneca, Pfizer, Moderna), je dois faire mon rappel au plus tard 4 mois après ma 2e injection.
  • Si j’ai eu le Covid-19 et que j’ai reçu ensuite une seule dose de vaccin (AstraZeneca, Pfizer, Moderna), je dois faire mon rappel au plus tard 4 mois après mon injection.
  • Si j’ai reçu une dose de vaccin (AstraZeneca, Pfizer, Moderna ou Janssen) et que j’ai eu le Covid-19 plus de 15 jours après l’injection, je dois faire mon rappel au plus tard 4 mois après mon infection, soit la durée du certificat de rétablissement.
  • Si j’ai eu le Covid-19 et que j’ai reçu ensuite une dose de Janssen après mon infection, je dois faire mon rappel au plus tard 2 mois après mon injection.
  • Si je ne suis pas encore éligible à la dose de rappel (3 mois après la fin de mon schéma vaccinal initial), mon certificat de vaccination initiale (monodose ou deux doses selon les cas) reste valide.

Pour savoir quand faire votre dose de rappel, vous pouvez utiliser le simulateur de l’Assurance maladie Mon rappel Vaccin Covid :https://monrappelvaccincovid.ameli.fr/

À savoir : Au-delà de ce délai de 4 mois maximum, le QR code de votre ancien certificat de vaccination sera désactivé automatiquement, il sera placé dans la catégorie « certificat expiré » et ne pourra plus être utilisé dans le cadre du passe vaccinal.

Un certificat de contre-indication médicale à la vaccination reste valable pour accéder aux lieux et activités où le passe vaccinal est exigé.

Ces délais concernent également les professionnels de santé qui sont soumis à l’obligation vaccinale. Depuis le 30 janvier 2022, la réalisation de la dose de rappel est intégrée dans l’obligation vaccinale des professionnels concernés.

À noter : Du 15 janvier au 14 février 2022 inclus : toutes les personnes âgées de plus de 18 ans et un mois doivent recevoir une dose de rappel au maximum 7 mois après leur dernière injection pour bénéficier d’un passe vaccinal valide (3 mois pour l’éligibilité plus 4 mois pour le délai supplémentaire).

Comment faire si je ne peux pas effectuer ma dose de rappel parce que j’ai contracté le Covid-19 ?

À partir du 15 février 2022, les personnes de plus de 18 ans et 1 mois qui ne peuvent pas réaliser leur rappel dans le délai exigé (4 mois maximum) car elles ont été infectées par le Covid-19, pourront utiliser leur certificat de rétablissement (test positif de plus de 11 jours et de moins de 4 mois). Celui-ci reste valable pour accéder aux lieux et activités où le passe vaccinal est exigé.

En effet, à partir du 15 février 2022, la validité du certificat de rétablissement passe également à 4 mois, au lieu de 6 mois.

Le certificat de rétablissement est l’une des preuves qui permet d’avoir un passe vaccinal valide. C’est donc le résultat positif du test RT-PCR ou antigénique qui prouve que vous avez été infecté au Covid-19. À compter du 15 février, le certificat de test positif avec QR code devra dater de plus de 11 jours et de moins de 4 mois pour que le passe vaccinal reste valide en attendant de faire la dose de rappel.

Vous pouvez récupérer votre certificat de rétablissement (résultat de test positif), soit sur la plateforme SI-DEP :https://sidep.gouv.fr/cyberlab/pati... grâce au lien envoyé par e-mail et/ou par SMS, soit directement en version papier auprès du laboratoire de biologie médicale ou du professionnel de santé qui a réalisé le test.

Vous pouvez ajouter ce certificat de rétablissement dans le « Carnet » de l’application « TousAntiCovid » en scannant le QR code ou en l’important directement depuis la plateforme SI-DEP via le lien dédié. Vous pouvez présenter la version papier ou la version numérique de ce certificat de rétablissement dans les établissements ou événements où le passe vaccinal est exigé.

Attention  : le résultat d’un autotest ne permet pas d’obtenir un certificat de rétablissement. Seuls le résultat d’un test PCR ou antigénique positif génère un certificat de rétablissement utilisable dans le cadre du passe vaccinal.

À savoir  : Au-delà de ce délai de 4 mois, le QR code de votre certificat de rétablissement sera désactivé automatiquement et ne pourra plus être utilisé dans le cadre du passe vaccinal.

Revenir en haut